Paulo Borba Casella

BRIC: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud
A l’heure d’un nouvel ordre juridique international

Séptembre 2011 – 208 pages
Ean – Isbn13 : 978-2-233-00626-4 ;
prix : 20 €
Editions A.Pedone – 13 rue soufflot 75005 Paris

A l’heure d’un nouvel ordre juridique international, les BRIC – la nouvelle coordination politique entre le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et désormais aussi l’Afrique du Sud – est un des seuls faits nouveaux en matière de coopération internationale de ces dernières années. Le fait que ces états représentent à eux seuls la moitié de la population mondiale, un pourcentage non-négligeable du commerce mondial, qu’ils regroupent trois puissances nucléaires et comptent deux sièges permanents au Conseil de sécurité de l’ONU, justifie, alors qu’elle en est à ses balbutiements, qu’on lui porte une attention particulière.
L’organisation de la coopération BRIC n’a pas seulement des incidences sur les rapports bilatéraux et régionaux de ses pays membres ; elle symbolise les changements en cours, en vue de la construction d’un nouvel ordre mondial.
Un ordre qui se veut plus stable, plus ouvert, plus prévisible, et fondé sur les principes du droit international.
Les Etats-Unis d’Amérique et l’Union Européenne se voyant obligés de se consacrer à résoudre des questions internes, créent de facto un vide de gouvernance globale qui implique à penser le monde différemment.
Les pays membres du BRIC en aspirant à accentuer leur influence sur la scène internationale, et ce de façon concerté, seront-ils à l’initiative d’une version mondiale du vingt-et-unième siècle de ce que fut à une autre époque le « concert européen » ?

Paulo Borba CASELLA est professeur titulaire de la chaire de droit international public et vice-directeur de la Faculté de droit de l’Université de Sao Paulo, où il enseigne le droit international depuis 1984 et où il a également dirigé le centre de droit international et comparé. Depuis 2007, il est chaque année invité comme professeur étranger à l’Université de Macau, Chine. Il a également enseigné dans les Universités de Paris Panthéon-Sorbonne, de Paris Panthéon-Assas, de Strasbourg, de Nice et de Rennes, mais aussi d’Amsterdam, d’Asunción, de Buenos Aires, de Coimbra, de Córdoba, de Düsseldorf, d’Hambourg, d’Heidelberg, d’Helsinki, de Lisbonne, de Lodz, de Milan-Bocconi, de Maastricht, de New Delhi, d’Ottawa, de Rome, de Santa Cruz de la Sierra, de Santiago du Chili, de Saarbrücken, de Saint-Petersbourg, de Salamanca, de Tokyo, de Tübingen et d’autres. Ses travaux ont été publiés dans une vingtaine de pays.

Articolo precedente

5000 soldati qatarioti hanno partecipato alla colonizzazione della Libia

Articolo successivo

THE DOCTRINE OF DIVINE UNITY IN HELLENIC TRADITION